Athlète du quotidien 20.5

Rencontre avec Élodie

portrait femme-tigre

Elle est à la fois Brigadier de Police et CrossFiteuse, voici l’interview de notre athlète du mois : Élodie une passionnée de sports qui illumine la Box de son sourire 😊

Bonjour Élodie, Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je m’appelle Élodie, j’ai 38 ans et je suis Brigadier de Police. J’aime le sport, le cinéma, et les choses simples telles qu’un apéro/ jeux avec mes amis, les balades, lire ou dormir. Je collectionne de certaines figurines Lego, je suis fan raisonnée de Marvel et de jeux vidéos.

Comment as-tu découvert le CrossFit ?

J’ai découvert le CrossFit en regardant des vidéos sur FB sur des page de Forces de l’Ordre étrangères, ça me paraissait tellement loin et inabordable à l’époque. Pendant de longues années j’ai pratiqué le fitness (LesMills), mais arrivée à un certains moment, il m’en fallait plus et j’ai commencé le crosstraining. À la même époque j’étais une athlètes OCR, je combinais alors le fitness au run, mais ce n’était toujours pas suffisant. J’avais besoin d’un plus pour être plus à l’aise face aux obstacles des parcours OCR.
Et puis j’ai rencontrer Xavier Balta qui a été mon 1er coach de CrossFit, avec lui j’ai découvert un entrainement cardio, le travail avec une barre d’Halterophilie puis les mouvements complémentaires de Gym. Une chose en entraînant une autre, je me suis petit à petit détournée des courses au profit du CrossFit.

Comment s’est passé ton premier entrainement de CrossFit ?

Mon premier entraînement a été plutôt drôle : je parle pas trop anglais, l’appréhension s’est présentée devant le menu qui nous attendait. Et puis je me suis lancée, je n’avais aucun problème pour faire des squats, box jumps, mais quand il a fallu lever ma première barre… Heu… un clean ? (Un propre?) un snatch ? (Comme dans le film?) 😅 Bon bah on va essayer…
Le gros manque de confiance a été comblé par la mine sévère du Coach, j’aime pas me faire « gronder » et puis zut, je suis une fille mais je suis pas une chochotte, et bim, c’est parti ! Le Crossfit est devenu ma drogue.

Qu’est-ce qui te plait dans le CrossFit ?

Ce que j’aime dans le CrossFit, c’est l’esprit positif des gens qui se motivent, s’encouragent, se « checkent » (j’adore ça ) le tout sans jugement. Les pratiquants arrivent d’univers, milieux et niveaux différents mais pendant une heure, on va tous en baver ensemble, plus de barrière pendant le WOD.

Combien de fois est-ce que tu t’entraînes par semaine ?

J’essaye de m’entraîner 3 fois par semaine et plus, dès que mes horaires me le permettent, mais en vrai, je trouve que c’est pas assez par rapport à ce que je voudrais.

Qu’est-ce que le CrossFit t’apporte au quotidien ?

Le CrossFit m’apporte avant tout un équilibre, c’est une activité qui n’appartient qu’à moi et que je fais non pas dans le recherche de performance, mais avant tout pour me dépenser, en fausse calme que je suis j’ai un besoin compulsif d’activité physique. Ensuite, il m’aide à prendre un peu plus confiance en moi, après chaque réussite, je vois que je peux alors je me pousse un peu plus la fois d’après.

Quels sont tes objectifs sportifs pour les mois à venir ?

Être une meilleure version de moi-même, préparer mon corps au temps qui passe, bah oui, malgré tout on vieillit. Me faire plaisir et pourquoi pas essayer quelques compétition pour voir…

Quel est ton meilleur souvenir CrossFit ?

Des souvenirs CrossFit j’en ai beaucoup : un podium sur une petite compétition à Amiens en Team alors que j’étais encore blessée. La rencontre avec de grands athlètes français lors des CrossFit French Throwdown. Retrouver des personnes que j’ai connu petite chenille et aujourd’hui devenues de beaux papillons (Margaux).

Pourquoi CrossFit Dōko à Lognes ?

Quand j’ai appris que la salle de fitness où je m’entraînais ne serait pas affiliée et qu’elle allait fermer, cela a été une évidence : direction CrossFit Dōko. J’avais déjà rencontré Gianni sur des compétitions, je connaissais quelques adhérentes et comme je les aimais bien, je me suis présentée à Dōko et c’est sans regret aucun. Je m’y sens super bien !

Que dirais-tu à un ami qui hésite à se lancer ?

Ce que je dirai à un ami qui hésite : Si t’essayes pas, tu sauras pas…